8 dessins format 70/100
Encres sur papier

La forêt, lieu primitif, espace onirique, chemin où tout est possible ....
Se fondre et se confondre.
Imbroglio végétal, lyrisme du trait.
L' épaisseur de l' ombre, la lumière, l' ordre, le désordre, le fouilli, le changeant, le mouvant.
Paysage réinventé , peuplé d' un personnage exécutant d' étranges chorégraphies , sensations visuelles- sonores- spirituelles.